Faits Divers

Bénin : un militaire tabassé à mort pour une affaire de soja, dans la commune de Cobly

today6 décembre 2023

Arrière-plan

Un drame a occasionné la mort d’un officier des forces armées béninoises ce mardi 5 décembre 2023 à Cobly, précisément dans l’arrondissement de Datori.

 

Un homme en uniforme a rendu l’âme après avoir été violemment agressé par une foule en colère à cause d’un incident lié au soja. Battu violemment, il a été transporté d’urgence à l’hôpital Saint-Jean de Dieu, mais il a succombé aux blessures mardi 05 décembre, aux environs de 11 heures, selon les propos du maire Séraphin Nambima de Cobly. « Tout a commencé par une course-poursuite entre un agent des douanes et un individu qui revenait des champs avec un sac de soja sur sa moto. Lorsque l’agent des douanes a tenté de l’arrêter, il a refusé d’obtempérer. Le paysan a été poursuivi jusqu’à domicile par l’agent de douane. La population alertée est sortie en masse », a expliqué le maire Nambima.  Entre-temps, la police est arrivée sur les lieux pour calmer la situation et faire les constats d’usage. Plus tard, l’agent des douanes est revenu sur les lieux avec deux militaires, espérant récupérer son véhicule. C’est à ce moment-là que la foule excitée s’est attaquée aux deux militaires. Malheureusement, les deux soldats ont été grièvement tabassés. « Le douanier a pourchassé le paysan avec sa voiture jusqu’à la maison. Quand le paysan a alerté les autres parents, ils ont séquestré le douanier, arraché sa voiture et il a fui. Maintenant, il serait allé voir la police. La police est venue, mais n’a pas compris grand-chose à l’histoire et est repartie. Le douanier serait allé voir les militaires pour intervention. Sur les lieux, les populations se sont jetées sur les militaires qu’ils ont battus. Emmenés à l’hôpital, l’un d’eux est décédé » selon une source locale.

 Lauraine Steffi DANHA

Écrit par: Radio Afrique Santé

Rate it

Articles similaires

Brève

CRIET : 14 personnes condamnées pour cybercriminalité

La Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET) a condamné, ce mardi 26 mars 2024, 14 personnes pour cybercriminalité. Le juge a prononcé cinq ans de prison ferme contre huit cybercriminels. Deux autres ont été condamnés à 55 mois, soit 1 an et 7 mois. Les quatre autres […]

today27 mars 2024


0%