Capsule

Réduction de l’apport en sel de 30 % d’ici 2025 : 95 % des pays mondiaux dont le Bénin peinent à exécuter des politiques.

today10 mars 2023

Arrière-plan

Le monde entier n’est pas à même d’atteindre l’objectif de réduction de l’apport en sodium de 30 % d’ici 2025. Selon un rapport mondial de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) publié jeudi le 09 mars 2023, ce but visé est loin d’être atteint. Sur les 194 pays mondiaux, seuls 5 % d’entre eux ont mis en œuvre des politiques globales de réduction du sel comme prévu. Lorsqu’il est consommé de façon excessive, le sodium augmente le risque de cardiopathie, notamment le risque d’accident vasculaire cérébral et de décès prématuré. Le sel de table (chlorure de sodium) se trouve être la source première du sodium. D’autres condiments à l’exemple du glutamate de sodium en sont également riches. « La population est protégée par des politiques obligatoires et complètes de réduction du sodium dans seulement 5 % des États Membres de l’OMS, alors que dans 73 % des États Membres de l’OMS, ces politiques ne sont pas pleinement mises en œuvre », indique ce rapport. L’Arabie saoudite, le Brésil, le Chili, l’Espagne, la Lituanie, la Malaisie, le Mexique,  la République tchèque et l’Uruguay sont les neufs pays disposant d’un ensemble complet de politiques recommandées pour la réduction de l’apport en sodium. « Pourtant, l’application de ces politiques de réduction du sodium, très efficaces et relativement peu coûteuses, pourrait, selon les estimations, sauver 7 millions de vies dans le monde d’ici à 2030.’‘, a déploré l’organisation.

Basile HOUNNOU

 

Écrit par: Chris GUEZO

Rate it

0%