Capsule

Cameroun / Santé de la population : la traque aux cliniques et formations sanitaires clandestines lancée

today21 juillet 2022

Arrière-plan

Au Cameroun, le ministre de la santé publique, le Dr Malachie Manaouda a annoncé pour les tout prochains jours la fermeture des cliniques clandestines et autres formations sanitaires non autorisées. C’est à travers un communiqué rendu public le 20 juillet 2022, dans lequel il annonce également des poursuites judiciaires contre des contrevenants aux lois et règlement de la république en la matière.

Dr Malachie Manaouda, ministre camerounais de la santé

Une prolifération des cliniques non autorisées

En effet, une recrudescence des prétendus centres de santé et autres formations sanitaires clandestines a été enregistrée par les services techniques compétents du ministère de la santé dans les grands centres urbains du Cameroun. Une situation susceptible de compromettre gravement la santé des populations.

A travers son communiqué, le ministre camerounais de la santé a mis en garde les camerounais contre le recours à de tels centres dont les pratiques contribueraient à accroitre la mortalité maternelle et le nombre de patients hémodialysés, de même que de nombreuses autres conséquences pour la santé.

Nul ne sera de trop dans cette lutte

Il faut noter que l’opération de fermeture des centres de santé non autorisés se fera en liaison avec les différents ordres professionnels existants, à qui le Dr Malachie Manaouda demande d’ailleurs de s’investir pleinement dans cette lutte pour la sauvegarde de la santé des populations.

Un numéro vert “694 671 562” a été rendu disponibles pour toutes les dénonciations et confidences qui pourraient aider dans le cadre de cette lutte.

Écrit par: Radio Afrique Santé

Rate it

0%