Capsule

RD Congo : un atelier pour renforcer des capacités de réponse au choléra

today1 juillet 2022

Arrière-plan

Le rideau est tombé ce vendredi 1er juillet 2022 sur le troisième atelier de renforcement des capacités régionales de préparation et réponse au choléra, qui se tient depuis le 27 juin dernier. Présidé par le Ministère congolais de la Santé Publique, Hygiène et Prévention, cet atelier a réuni une cinquantaine de participants venus de 05 pays africains. Le Bénin, le Burundi, la République du Congo, la République Centrafricaine (RCA) et la République Démocratique du Congo (RDC).

 

Durant 05 jours de travaux, les participants se sont familiarisés avec les principaux piliers de la préparation et réponse au choléra. Il s’agit de la coordination ; la surveillance et laboratoire ; la gestion des cas ; l’Eau, l’Hygiène et l’assainissement ; la communication des risques et l’engagement communautaire ; la vaccination et la logistique. Les participants ont également partagé des expériences et leçons apprises pour la préparation et la réponse au choléra dans leurs pays respectifs et au niveau de la sous-région Afrique. Chaque délégation, à son tour, a animé des formations et des exercices de simulation sur la prévention et le contrôle du choléra dans son pays.

Cet atelier vise à accroître et renforcer la préparation de 28 pays prioritaires pour répondre rapidement et efficacement aux épidémies de choléra. Pour la priorité numéro un, il s’agit notamment des pays touchés par le choléra en 2021 : Bénin, Burundi, Cameroun, Éthiopie, Mali, Mozambique, Niger, Nigéria, Ouganda, RDC et Togo. Les pays concernés par la priorité numéro deux sont ceux classés à risque et non touchés par le choléra en 2021 : Angola, Burkina Faso, Congo, Côte d’Ivoire, Ghana, Kenya, Libéria, Malawi, RCA, Rwanda, Sénégal, Sierra Leone, Soudan du Sud, Tanzanie, Tchad, Zambie et Zimbabwe. Les pays de la priorité trois, classés comme observateurs sont entre autres : le Botswana et la Mauritanie.

Les ateliers régionaux sur le choléra font partie des nombreuses approches du Groupe spécial mondial de lutte contre le choléra, pour aligner les efforts de la région africaine à la feuille de route mondiale. Cette dernière vise une réduction de 90 % des décès dus au choléra et l’élimination du choléra dans une vingtaine de pays. Hébergé par l’OMS, le rôle du Groupe spécial mondial de lutte contre le choléra est d’offrir aux pays la capacité, les outils et l’assistance nécessaires pour élaborer des plans nationaux de lutte contre le choléra (PNC) et les mettre en œuvre efficacement.

Il faut dire que cet atelier qui s’est tenu à Kinshasa, est le troisième d’une série de six. 02 ateliers ont déjà été organisés notamment au Niger et au Togo. Les 03 prochaines sessions se tiendront au Nigeria, au Kenya et en Tanzanie.

Chris GUEZO

Écrit par: Radio Afrique Santé

Rate it

0%